Mes réflexions face à la crise pandémique

Nos gouvernements sont-ils bien préparés à la pandémie?

C’est difficile à évaluer. En France comme en Allemagne, il y a trop peu de masques de protection en stock. Par contre, l’Allemagne a suffisamment de place en réanimation et elle est bien équipée en appareil d’assistance respiratoire. Il aurait sans doute été nécessaire de prendre plus rapidement des mesures pour stopper la circulation des touristes, hommes d’affaire et conférenciers quittent à prendre en charge leur couverture sociale, comme ce qui a été fait au Portugal.

Ce que je pense de la façons dont l’Europe réagit à la pandémie ?

On a pas donnée à l’Europe les outils pour lutter contre les catastrophes. Elle aurait pu être plus légitime pour stopper la circulation des touristes, des hommes d’affaire et conférenciers quittent à prendre en charge leur couverture sociale, comme ce qui a été fait au Portugal. Elle aurait pu déployer une force rapide d’intervention sanitaire pour aider les pays en difficultés. Elle aurait pu réquisitionner des lits et répartir les malades à l’intérieur de l’union européenne.

Quelle mesure ai-je pris pour me protéger

Je limite mes interaction avec les personnes pour éviter d’être en contact avec le virus (contacts limités au cercle familial  restreint). J’évite les lieues surpeuplés et de grand brassage de population. Je continue d’éviter de faire mais achat en grande surface. Je privilégie les produits frais, j’achète sur les marchés, je pratique la randonnée en priorité en forêt et seul. J’essaie de perdre du poids. Je me suis mis à la couture pour confectionner des masques de protection lavables.

Ce que je changerai dans ma vie pour éviter qu’une pandémie ne se reproduise ?

Je me doit de réhabiliter Roselyne Bachelot que j’ai moi même parfois critiqué!

Je vais limiter le nombre de voyages à l’étranger, utiliser plus la Visio conférence. Militer pour que les conférences scientifiques et les réunions soit organisée en ligne.  Favoriser les circuits de production / consommation court. Porter un masque en cas de grippe. Continuer à appliquer des mesures d’hygiènes élémentaire comme nettoyer clavier, souris, clenche de porte. Réduire mon empreinte écologique.

Quelles sont les mesures qu’une société humaine devrait prendre pour éviter ou minimiser l’impact d’une telle pandémie ?

Je suis convaincu qu’il est important de maîtriser notre endettement afin que l’argent de nos impôt servent à financer les équipements/ services dont la population à besoin et pas à payer les intérêt de la dette. Nos impôt doivent servir à réduire notre empreinte écologique. Notre monde est de taille finie, nos ressources sont limitées. Notre dette finance la surconsommation.

Il est important de réguler les marchés financiers, non pas par l’intervention des banques centrales, mais par exemple en limitant les achats et la vente d’actions et produit financier à environs 20% du total investi sur une période d’un an. Cela éviterait la spéculation sans pénaliser l’investissement et surtout nous prémunirait du risque de manipulation des marchés.

Autres idées : Produire les médicaments et les matériels médicaux localement et s’assurer d’un stock mobilisable immédiatement au niveau européen. Créer une armé européenne capable d’assurer une assistance médicale à ces membres et capable d’être déployer à l’extérieur. Donner à l’Europe la capacité de fermer ces frontières rapidement et d’assurer la couverture sociales des personnes qui seraient bloquées sur son territoire. Donner à l’Europe la maîtrise et les outils pour de la géolocalisation et le traçage de l’état sanitaire des personnes en cas de pandémie. Celui ci pourrait prendre la forme d’un passeport sanitaire sécurisé indépendant des téléphones mobiles,  intégrant un GPS, une mémoire et un module bluetooth permettant le cas échéant de savoir avec qui la personne à été en contact.